lundi 23 avril 2018

La très belle opération du BPPH

Enfin le BPPH a semblé exploiter au maximum son potentiel, pour réussir ce rendez-vous important à Bordes et se positionner clairement pour la montée.

Dans un match plein, Bergerac a pris sa revanche
face à Bordes, prenant le dessus physiquement.
© Archives Claude Chastenet.
Un BPPH à ce niveau, ça change tout. Du côté de Bordes, c'est une équipe de Bergerac sérieuse, concentrée dans son plan de jeu, appliquée et impliquée, qui a trouvé les clés pour s'imposer dans une rencontre à enjeux. Les bergeracoises avaient pour mauvaise habitude de manquer ces rendez-vous importants (comme à Bègles ou Bruguières), elles ont réussi celui-ci au meilleur des moments et créé un premier écart pour la deuxième place.

Fin de l'aventure

En s'inclinant à Sète ce weekend, le BPFC a vu se terminer plus d'une aventure... Il faut encore finir du mieux possible cette saison avant de passer à la suite...

Fabien Pujo ne sera plus le coach du BPFC l'an prochain.
Son aventure au club aura duré cinq ans.
© Boris Rebeyrotte.
Tout se sera précipité ce weekend pour le Bergerac Périgord Football Club, en déplacement du côté de Sète. En s'inclinant 4-2 dans un match sans, les périgordins ont dit au revoir à leurs derniers espoirs de montée en N1... Mais ce résultat et ses conséquences ont aussi entraîné l'officialisation du départ de Fabien Pujo, par le club et par le coach lui-même.

samedi 21 avril 2018

Un match décisif

En se déplaçant à Bordes, le BPPH peut vivre un tournant de sa saison. Il sera difficile mais primordial de se sortir du piège béarnais.

Encore plus qu'à l'aller, le BPPH va devoir
affronter une équipe de Bordes prête au combat.
© Claude Chastenet.
Si le championnat s'arrêtait avant cette journée, oui, le BPPH serait deuxième et donc promu en Division 2. Oui mais voilà, il reste encore cinq journées, et autant de défis à relever avec une pression importante dans un classement aussi serré. Les voisins girondins de Bègles et Pessac sont à égalité de points, Bordes, Bruguières, et Pays d'Aix sont encore à l'affût avec seulement trois unités de retard.

Gagner et espérer

Après sa défaite contre Toulon, Bergerac n'est plus maître de son destin, mais doit gagner et espérer de nouveaux rebondissements dans ce championnat.

Bergerac doit s'imposer à Sète et attendre...
© Laurent Guine.
C'est la mine défaite que les bergeracois ont quitté le terrain de Campréal samedi dernier. Dans un match tendu, fermé, une affiche à enjeux dans la lutte pour la montée, les hommes de Fabien Pujo ont failli sur certains domaines inhabituels, et ont vu leur adversaire Toulon s'imposer 0-2. Le BPFC a pris un gros coup sur la tête eu égard à ses ambitions, mais tout n'est pas encore complètement fini.

mardi 17 avril 2018

Retour sur un weekend de ligue

Grâce à un beau succès à Vallée du Lot, Antonne a assuré sa place dans la top 5 de la poule et peut maintenant envisager la suite en R2.

Les antonnais de Frédéric Muller réussissent
une très belle saison en Régional 3.
© Julien Lagrange.
La saison n'aura pas été un long fleuve tranquille en R3 pour Antonne, mais l'équipe n'aura jamais été en danger non plus dans son championnat, et termine bien avec le retour du printemps, pour tenter désormais d'aller chercher la plus haute place possible. Un exercice satisfaisant pour le coach arrivé cette saison Frédéric Muller.

lundi 16 avril 2018

Le BPPH triomphe sans gloire

Face à des niçoises en infériorité numérique dès le coup d'envoi, les bergeracoises ont fait l'essentiel en s'imposant, mais ne se sont pas rassurées...

Si les bergeracoises, ici Deschildre, se sont imposées,
elles n'ont pas livré une prestation à la hauteur non plus...
© Claude Chastenet.
Après sa défaite à Bruguières, le BPPH se devait de s'imposer contre une réserve niçoise attendue très affaiblie. Depuis un mois, le club, dont l'équipe fanion évolue en LFH, est en proie à une épidémie de blessées, ce qui a de larges conséquences sur les effectifs à disposition de la N1. La victoire était attendue, elle est bien arrivée, mais la manière n'aura pas été au rendez-vous pour autant...

Espoirs déchus

Dans un match entre candidats pour la montée face à Toulon, Bergerac a échoué à domicile. Reste à finir du mieux possible cette saison de N2...

Pinto et les bergeracois n'ont jamais trouvé de faille...
© Archives Laurent Guine.
Les attentes étaient nombreuses autour de ce duel en haut de tableau de cette poule A de N2. En recevant Toulon, Bergerac passait un vrai test dans cette dernière ligne droite de cinq journées, alors que cinq équipes étaient proches du Graal avant de jouer samedi soir. Devant un public nombreux, la rencontre aura été fermée, avec deux équipes peut-être tendues par l'enjeu, et qui auront eu du mal à se découvrir complètement.

Gardonne s'effondre

Alors que la semaine d'entraînement avait laissé quelques espoirs, Gardonne a coulé aux Olonnes, concédant sa plus grosse défaite en N2.

Contrairement au match aller, à aucun moment
Gardonne n'aura fait le poids ce samedi...
© Yannick Monsec
Quelle triste et longue soirée les gardonnais ont vécu du côté de Pays des Olonnes ce samedi... Malgré quelques espoirs de montrer un beau visage après une semaine de travail que le coach avait jugé intéressante, les gardonnais auront fait illusion seulement deux ou trois minutes avant de couler complètement jusqu'à la fin de la rencontre.

samedi 14 avril 2018

Une atmosphère de coupe

Dans un championnat totalement relancé, avec cinq équipes à la lutte, Bergerac joue une première finale contre Toulon, un adversaire direct.

Chehata et les joueurs offensifs bergeracois
vont devoir se montrer efficaces face à Toulon.
© Laurent Guine.
Chaque weekend réserve son lot de surprises dans cette poule A de N2 où le suspense ne cesse de se renforcer au fil des journées de championnat. Personne ne parvient à faire la différence entre Marignane, Colomiers, et Bergerac. Tant et si bien que Toulon et Fréjus, qui se sont dailleurs neutralisés ce mercredi en match en retard, sont complètement revenus dans la course. Ils sont donc cinq en quatre points désormais.

Défaite interdite

De retour à domicile, Bergerac est de nouveau sous pression et doit absolument s'imposer dans un championnat très serré pour la deuxième place.

Deschildre et le BPPH n'ont pas
le droit à l'erreur à domicile.
© Claude Chastenet.
Et c'est encore et toujours la même histoire. Après s'être montrées convaincantes pour battre la réserve de Toulon il y a deux semaines, un succès leur permettant de reprendre la deuxième place synonyme de montée à Bègles, les bergeracoises n'ont pas pu, ou n'ont pas su, confirmer du côté de Bruguières. Par chance, en bénéficiant de résultats toujours surprenants dans cette poule, elles ont conservé leur position au classement.