lundi 18 juin 2018

Bergerac passe à côté

Une nouvelle fois en finale, Bergerac n'a pas pesé lourd face à des limougeaudes réalistes avant la pause puis qui ont maîtrisé.

Malgré de timides tentatives, Bergerac (en bleu)
n'a jamais trouvé la clé face à Limoges Landouge.
© Sylvain Desgroppes.
Ce dimanche se tenait à Mont de Marsan (40) la première finale de la coupe féminine de Nouvelle-Aquitaine. Une finale longtemps indécise avec un niveau de jeu bien faible eu égard aux équipes présentes sur le terrain. Bergerac aura légèrement dominé le début de match avant de sombrer face à une équipe de Limoges Landouge sûre de sa force une fois l'avantage au score acquis.

samedi 16 juin 2018

Encore une finale

Pour la cinquième saison consécutive, les féminines du BPFC disputeront ce dimanche la finale de la coupe régionale. Une performance de taille.

Le groupe bergeracois va vivre ce dimanche
sa cinquième finale consécutive de coupe régionale.
© François Berterreche
Une de plus. C'est devenu une habitude dont le club, ses dirigeants, le staff et évidemment les joueuses ne se lassent pas. Comme chaque saison depuis 2013-2014, c'est par la finale de la coupe régionale que le BPFC met fin à un long et usant exercice 2017-2018. Cinq finales consécutives, une performance remarquable, qui ne doit rien au hasard, quand on sait l'exigence de ce format particulier qu'est la coupe, et tout l'aspect aléatoire qui l'entoure.

mardi 5 juin 2018

Le BPPH passe un cap

Après une saison pleine, le président du Bergerac Périgord Pourpre Handball Éric Froin dresse le bilan sportif mais aussi les perspectives qui se présentent pour son club.

Le président du BPPH Eric Froin
voit son club passer un cap cette saison.
© Archives BPPH.
Sylvain Desgroppes : La montée était l'objectif, elle est là. Quel regard portez-vous sur la saison ?
Eric Froin : L'objectif est atteint, là-dessus, il n'y a pas plus à dire. Après, on peut parler de la manière. La montée en D2 aurait pu être acquise bien avant. Ce dernier match gagné à Pays d'Aix en est la preuve, comme la fin de saison plus globalement avec quatre victoires en cinq matches. Comme dans tout système humain, il faut que tout le monde aille dans le même sens pour que cela fonctionne. Quand les filles ont pris conscience de ce qu'il fallait faire, et une fois que toutes les choses se sont aplanies, on a pu avancer. Je tiens à remercier tous ceux qui ont montré leur sympathie après cette montée, c'est aussi une reconnaissance pour le club.

lundi 4 juin 2018

Gardonne en action

Un mois après la fin du championnat, Gardonne a bien avancé dans la construction de son effectif pour la saison de Nationale 2 à venir.

Frédéric Rocco était sur le banc de Marmande lors de la saison
passée, comme ici à Beaupuy face à l'ESG de Kastratovic.
© Archives Pascal Lacroix.
L'ESG avance, et avance vite. Un mois seulement après leur dernier match officiel, les gardonnais connaissent les principaux contours de l'effectif et du staff de la N2. Sur le banc, comme annoncé depuis quelques semaines, Christian Ortega part après deux saisons au club, et est remplacé par l'ex-coach marmandais Frédéric Rocco.

Bergerac en D2

Grâce à sa solide victoire à Aix, Bergerac s'offre une place pour la Division 2 l'an prochain. Retour sur un match et une victoire historique pour le club.

Les bergeracoises peuvent lever les bras au ciel.
Leur victoire à Aix les envoie en D2 !
© Sylvain Desgroppes.
Elles l'ont fait ! En s'imposant à Pays d'Aix dans un match complet et de haut niveau, les bergeracoises se sont offert le droit d'évoluer en D2 l'an prochain. Malgré une saison bien difficile, le BPPH a gagné cinq de ses six derniers matches. Suffisant pour accéder dans cette poule 1 très dense, où Bruguières, quatrième, échoue à un point des périgordines.

samedi 2 juin 2018

Priorité au collectif

Capitaine du BPPH depuis le début de la saison, Sabrina Michel revient sur son parcours, son rôle, cette saison parfois compliquée et le dernier match à négocier.

Sabrina Michel, de face, au centre de la photo, est la
capitaine du BPPH depuis le début de cette saison 2017-2018.
© Claude Chastenet.
Sylvain Desgroppes : Si vous deviez vous présenter en quelques mots...
Sabrina Michel : Je suis née en 1990, et je suis originaire de Marmande. J'ai été repérée dans les sélections et lors de tests effectués pour rentrer au pôle à Talence par Agnès Gyorffy, qui m'a fait venir à Bergerac pour jouer avec les – de 18 en championnat de France. Je ne suis plus parti du club depuis. C'est lors de la saison 2007-2008 que j'ai commencé à jouer en senior, alors en N2. Pour ce qui est de mon poste, je n'ai pas vraiment eu de formation à un poste défini, et ici à Bergerac, je joue partout, selon les besoins. J'avais commencé arrière, j'ai aussi été pivot, et en ce moment je joue surtout à l'aile, à droite ou à gauche.

Aucun calcul

La donne est simple pour le BPPH au moment d'aborder le dernier match de la saison : une victoire à Pays d'Aix et ce sera la montée en Division 2.

Le BPPH va devoir se montrer solidaire
pour aller chercher cette montée en Division 2.
© Claude Chastenet.
Tout ce chemin pour en arriver là. C'est lors de cette vingt-deuxième et dernière journée de championnat que le Bergerac Périgord Pourpre Handball va jouer son avenir. Actuellement deuxièmes, les périgordines n'ont pas à calculer : une victoire à Pays d'Aix, et elles sont assurées de monter. Tout autre résultat serait rédhibitoire, alors que Bègles et Bruguières sont à l'affût, respectivement à égalité (mais derrière au goal-average), et un point derrière au classement.

mardi 29 mai 2018

Retour sur un weekend de ligue

Le sort des quinze clubs périgordins de R2, R3, et R4 est désormais fixé. Chacun peut préparer la saison prochaine et construire son projet.

La Catte sera en régional 2 l'an prochain,
en compagnie d'Antonne et Prigonrieux.
© Droits réservés.
Cette fois, c'est fait. Chacun connaît désormais le sort qui lui est réservé. Ce weekend, la dernière journée de championnat pour les divisions R2, R3, et R4 a rendu son verdict. Les clubs périgordins, au nombre de quinze dans ces trois divisions, connaissent leur futur destin, heureux pour certains, bien tristes pour d'autres malheureusement...

vendredi 25 mai 2018

Le portrait de la semaine

Pour les clubs de R2, R3, et R4, la dernière journée de championnat se déroule ce weekend. Il reste encore de l'enjeu pour certains des périgordins.

Sarlat joue sa survie en régional
du côté d'Agen ce weekend.
© Droits réservés.
La saison 2017-2018 aura été particulière sous bien des aspects pour la ligue de football de Nouvelle-Aquitaine. Tout d'abord par la réforme des championnats, et la suppression d'une division, ce qui aura généré des bouleversements dans le fonctionnement des promotions et relégations, et dans la physionomie et la gestion de la saison.

mardi 22 mai 2018

Bergerac en finale

Pour cet énième derby entre les féminines de Bergerac et Trélissac, ce sont les premières citées qui ont validé leur ticket pour la finale régionale.

Bergerac, supérieur dans le jeu,
s'est imposé logiquement face à Trélissac.
© François Berterreche.
Ce dimanche 20 mai à Boulazac, devant un public fourni, se tenait l'une des demi-finale de la coupe de Nouvelle-Aquitaine féminine. Pour cette première édition grand format, le département aura su tirer son épingle du jeu, puisque cette rencontre opposait Trélissac à Bergerac. Le huitième derby entre les deux équipes en deux saisons seulement.