lundi 25 mars 2019

Un ESG renversant

Alors qu'ils semblaient sans repère, les gardonnais sont allés au bout d'eux-mêmes pour s'imposer après deux prolongations contre Montgaillard.

Djedje et les gardonnais ont livré
un combat de tous les instants.
© Yannick Monsec.
Difficile d'imaginer un scénario plus prenant, plus oppressant, et plus fort émotionnellement que celui qu'ont proposé les gardonnais ce weekend devant leur public. Pourtant en perte de vitesse lors de ses dernières sorties, avec des cadres blessés et tout juste de retour, l'ESG a arraché la victoire après deux prolongations face à la solide équipe de Montgaillard. Un succès spectaculaire obtenu après une prestation complète, notamment en défense.

Les scénarios se répètent

Encore une fois, Bergerac a tendu le bâton pour se faire battre à l'extérieur et n'a pas su faire fructifier sa bonne série pour se détacher du bas de tableau.

Après quatre matches sans défaite, Fachan et les bergeracois
ont rechuté à Saint Pryvé et restent bloqués en bas de tableau.
© Archives Claude Chastenet.
Ce weekend, le déplacement à Saint Pryvé Saint Hilaire pouvait être l'occasion pour le BPFC de marquer le franchissement d'un cap cette saison. Pour briser la malédiction qui semble s'abattre sur cette équipe hors de ses bases, et en profiter pour prendre, peut-être pour la première fois depuis le début du championnat, un peu d'air sur la zone de relégation. L'opération a malheureusement été manquée dans les grandes largeurs.

samedi 23 mars 2019

Un Gardonne sans repère

Après deux revers compliqués puis une semaine sans compétition, un certain flou règne autour de Gardonne, à six journées de la fin...

Kastratovic, absent lors des deux derniers matches,
fait partie de ses joueurs cadres de retour dans l'effectif.
© Yannick Monsec.
Tout aurait pu être si simple... En perdant totalement le fil de leur basket à domicile contre le Val d'Albret, les gardonnais se sont grandement compliqué une fin de saison qui aurait pu s'avérer bien plus paisible en cas de succès. Ils seraient aujourd'hui huitièmes et compteraient trois victoires d'avance sur la zone de relégation. À six journées de la fin, le maintien aurait été quasiment officiel.

Le BPFC doit garder le rythme

Alors que la lutte fait toujours aussi rage en bas de tableau, le BPFC doit absolument prolonger sa série d'invincibilité pour espérer s'en sortir...

Le BPFC espère conserver sa bonne dynamique après son succès
dans les derniers instants contre Le Puy sur un but de Gomez.
© Claude Chastenet.
On peut rester sur quatre matches sans défaite, présenter le troisième meilleur bilan de la poule sur les neuf derniers matches, et pourtant rester dans une situation délicate quant à la relégation. C'est ce que vit le BPFC en ce moment, avec deux victoires et deux nuls consécutifs, deux défaites seulement sur les neuf dernières journées (dix-sept points de pris sur vingt-sept), mais une marge de trois points seulement sur Romorantin, le premier relégable.

vendredi 22 mars 2019

Le portrait de la semaine

Alors que les clubs ont disputé les deux tiers du championnat, le bilan des périgordins reste compliqué, en particulier en régional 3.

Les montignacois sont encore relégables
mais peuvent garder espoir de se maintenir en régional
Ce weekend se dispute la seizième journée des championnats régionaux. L'occasion de dresser un bilan aux deux tiers du championnat sur les seize clubs périgordins, après que le début d'année 2019 ait pu permettre de rattraper la majeure partie des retards de calendrier. Globalement, les comptes sont équilibrés, avec 87 victoires, 67 matches nuls, et 84 défaites. Mais dans le détail, les situations sont très contrastées.

L'interview de la semaine

Malgré des résultats en demi-teinte dans sa poule B de R1, Gilles Valadié défend sa philosophie de jeu avec la jeune réserve de Trélissac.

Le jeune groupe de Trélissac B doit rester
concentré sur la fin de saison.
© Droits réservés.
Sylvain Desgroppes : Avec le recul, comment regardez-vous vos résultats ?
Gilles Valadié : On a bien démarré, et ce n'était pas une surprise, car on a vu dès le départ les qualités du groupe, réceptif sur les principes de jeu offensif que je demandais. La suite a été plus compliquée. Mais on avait toujours la possession et on dominait nos matches, c'est la réussite qui manquait, donc on ne s'est pas alarmé au départ. Par contre, en janvier et en février, avec un manque d'effectif, la qualité de jeu a baissé, on a subi les événements et on s'est retrouvé dans une spirale négative, avec un manque de confiance.

Le match à suivre

Auteur d'une saison proche de la perfection, Thenon joue une finale à domicile pour la montée en R2 face à son dauphin Panazol.

Les thenonnais vont disputer un match capital
dans l'optique de la montée en R2.
© Droits réservés.
On peut avoir gagné vingt-deux matches officiels sur vingt-cinq disputés, avoir pris quarante-trois points sur quarante-huit possibles en championnat, mais toujours être sous pression pour la montée. C'est le cas de Thenon dans la poule E de R3, qui est à la lutte avec Panazol pour l'accession. Justement, la réception des haut-viennois ce weekend est une affiche à ne pas rater, un tournant de la saison.

lundi 18 mars 2019

Toujours pas de victoire

Une fois encore, les bergeracoises ont montré qu'elles progressaient dans le jeu. Mais cela aura été insuffisant pour s'imposer face à un autre mal classé.

Dabo et les bergeracoises continuent de tourner
autour de la victoire sans passer le cap.
© Archives Claude Chastenet.
Les weekends se suivent et se ressemblent malheureusement pour le BPPH. Certes, l'équipe est en progrès depuis plusieurs semaines. Le collectif est mieux en place, le handball proposé est plus attrayant, plus maîtrisé aussi. Mais les résultats restent les mêmes. Toujours pas de victoire pour une équipe qui en est proche depuis trois rencontres mais finit par céder dans les derniers instants, comme ce samedi à Noisy-le-Grand.

Une victoire inespérée

Malmené pendant soixante-dix minutes, Bergerac s'est tout de même imposé à la dernière seconde, avec un Loustallot héroïque dans les buts.

Les bergeracois, ici Leymonie arrivé cet hiver, ont été solides
défensivement avant d'exploiter un ultime contre pour gagner.
© Claude Chastenet.
Après son match nul à rebondissements le weekend précédent contre Sète, le troisième (2-2), Bergerac recevait cette fois Le Puy, deuxième de la poule. Une marche encore au-dessus en termes de qualité et de collectif. Les enjeux étaient forts pour les deux équipes, Bergerac ne pouvant se permettre de laisser filer des points à domicile dans sa lutte pour le maintien, Le Puy étant pour sa part engagé dans un duel pour la montée avec Blois notamment.

samedi 16 mars 2019

S'inscrire dans une série

Pour vraiment sortir de la zone dangereuse au classement, Bergerac ne peut plus se contenter de ne pas perdre. Il faut enclencher une série.

Les bergeracois, ici Sène, buteur lors de ses deux derniers matches
à Campréal, devront être solides et efficaces à la fois.
© Claude Chastenet.
La saison du BPFC est décidément compliquée en N2, et elle risque de l'être jusqu'au bout. Victime de son mauvais départ, avec une seule victoire lors des dix premières journées, et une avant-dernière place à la clé, Bergerac est bien mieux depuis, présentant le troisième meilleur bilan de la poule sur les huit dernières journées, juste derrière le leader Blois et Romorantin, en pleine renaissance. Mais dans un classement très serré, cela ne suffit pas pour se mettre à l'abri.