lundi 10 décembre 2018

Bergerac passe au forceps

Parfois accrochés mais efficaces dans les deux surfaces, les bergeracois ont disposé de Vertou pour aller chercher un deuxième 32e de finale en trois ans.

Arrivé cet été, Pape Sarr a trouvé le chemin des filets
à six reprises depuis le début de la coupe de France.
© Archives Sylvain Desgroppes.
C'est aussi cela, la coupe. Il n'y a qu'une seule vérité, qu'un paramètre que l'on retient au coup de sifflet final : la qualification. Ce weekend, le BPFC est allée la chercher chez une R3. À Vertou, dans la banlieue de Nantes, tout n'aura pas été simple, comme attendu lorsque l'on évolue à l'extérieur, chez un adversaire jouant un seul niveau en dessous, et avec tout le contexte de la coupe de France. Un contexte renforcé par l'enjeu de ce huitième tour.

Un petit miracle pour l'ESG

Face à un mal classé, l'ES Gardonne aura eu toutes les peines à prendre le match par le bon bout, mais s'en sort avec une victoire précieuse pour la suite.

Les gardonnais (ici Adgnot) se sont faits
très peur face à Valence-Condom.
© Yannick Monsec.
Que ce fut dur... En recevant Valence-Condom, en mauvaise posture avec trois victoires seulement cette saison, une de moins que Gardonne, les périgordins pouvaient espérer confirmer leur courbe de progression, entamée depuis un mois, et prendre au passage une victoire importante dans la lutte sur la deuxième partie du tableau. Mais la soirée aura été bien plus compliquée à négocier que prévu, le succès final relevant presque du miracle.

samedi 8 décembre 2018

L'expérience et l'ambition

Nicolas Flégeau, l'un des joueurs les plus expérimentés du groupe bergeracois, reste ambitieux au sein d'un projet qu'il a rejoint cet été.

Nicolas Flégeau arrive à Bergerac avec une longue expérience,
qui doit avoir son utilité dans un groupe en difficulté pour l'instant.
© Sylvain Desgroppes.
Il est l'une des recrues majeures du mercato estival bergeracois. Nicolas Flégeau est arrivé en Dordogne cet été pour apporter ses qualités de défenseur, sa polyvalence, ses ambitions, et son expérience. Le morbihannais de 33 ans est en effet l'un des joueurs comptant le plus de matches dans les divisions supérieures à la N2 (64 matches de Ligue 2, et 107 de N1). Il a fait de son riche parcours et de ses rencontres avec divers coaches une force pour progresser.

Garder le cap

Pour son dernier match à domicile en 2018, Gardonne doit rester dans sa dynamique actuelle de jeu pour espérer disposer de Valence-Condom.

Les gardonnais (ici Loïc Masson) vont devoir
fournir un match plein face au VCGB pour s'imposer.
© Yannick Monsec.
À Gardonne, un paradoxe existe entre la qualité des contenus proposés, en particulier depuis un mois, et le classement en championnat. Frustrant, parfois difficile à expliquer d'un point de vue extérieur. Mais pour le coach, le raisonnement est tout autre. « Je m'attache à la qualité de jeu, en progression constante depuis plusieurs semaines », observe Frédéric Rocco. Le remaniement effectué en coupant Arabadzhiyski début novembre porte ses fruits.

La pression monte

Le BPFC se rend à Vertou, une N3, pour son huitième tour de coupe de France, le dernier tour avant l'entrée des L1 lors des 32e de finale.

Gardien numéro 2 de l'équipe, Pierre Laborde-Turon
a la coupe de France comme terrain de jeu.
© Sylvain Desgroppes.
L'enjeu va encore grimper d'un cran ce weekend pour le BPFC, qui se rend à Vertou, club évoluant une division en dessous (N3), dans le cadre du huitième tour de la coupe de France. « Passer ce tour est le plus dur, car il y a beaucoup d'espérances, beaucoup de choses qui peuvent s'ouvrir ensuite. Quel que soit le niveau, le rêve de jouer une Ligue 1 est présent. Donc chacun met tout en œuvre pour atteindre cet objectif, et l'enjeu du match est important », explique Nicolas Le Bellec.

vendredi 7 décembre 2018

Le portrait de la semaine

Arrivé cet été à Montpon en tant que manager général, Christophe Fernandez nourrit de grandes ambitions sur le long terme avec le club.

Christophe Fernandez, arrivé cet été à Montpon,
veut s'inscrire sur le long terme avec ambition.
© Droits réservés.
Sylvain Desgroppes : Quel a été votre parcours dans le football ?
Christophe Fernandez : J'ai fait mes armes à l'ES Blanquefort, chez les jeunes puis en seniors. J'ai passé 90% de ma carrière de joueur dans ce club, où j'ai aussi commencé ma carrière de coach, chez les jeunes, en U15, puis U17, et enfin U19. Je garde en mémoire un beau parcours en coupe Gambardella en 2012, jusqu'en 8e de finale, avec deux centres de formation éliminés alors que l'on était en PH. J'ai aussi été à Arsac Le Pian et au Stade Bordelais, puis trois ans à Caudéran en seniors.

L'interview de la semaine

Le début de saison des nontronnais est idéal en R3, avec une série de huit victoires de rang toutes compétitions confondues, avant le derby à Brantôme.

Les nontronnais espèrent poursuivre leur série
dans le derby du weekend à Brantôme.
© ASNSP.

Sylvain Desgroppes : Quel regard portez-vous sur le début de saison ?
Vincent Thomas : C'est dommage que l'on se soit fait sortir aussi tôt de la coupe de France, surtout à domicile contre une équipe de R2 que l'on voit aujourd'hui en difficulté dans son championnat. Je regrette aussi la défaite, logique sur le match, en ouverture de championnat à Saint André de Cubzac. Mais globalement, les résultats sont bons. La poule est très compliquée, et on est très satisfait de notre rythme. Mais on voit aussi qu'il le faut, avec Mussidan et Barbezieux qui avancent fort.

Le match à suivre

En panne d'efficacité ces dernières semaines, la réserve trélissacoise s'attend à un gros match pour le derby contre le voisin Boulazac.

La réserve trélissacoise doit retrouver de l'efficacité
pour confirmer ses bons contenus.
© TFC.
Lors des trois dernières journées de championnat, la réserve trélissacoise n'a pris qu'un point. Ce qui vient quelque peu gâcher un très bon début de saison en R1. Pour autant, pas de panique au sein du staff, qui reste satisfait du contenu des matches et cherche à retrouver une efficacité dans la finition pour que les résultats reviennent. Il faut dire que la méthode apportée par Gilles Valadié a vite été intégrée.

mardi 4 décembre 2018

Retour sur un weekend de ligue

Invaincue, la réserve bergeracoise devrait poursuivre sa montée en régime sur la saison. Elle n'a fait aucun cadeau à Guéret ce weekend.

Les bergeracois de Mathias Bontour
ont disposé de Guéret ce weekend.
© Sylvain Desgroppes.
Après quatre journées, et autant de matches nuls, Karl Ateba demandait du temps pour que son groupe acquière quelques éléments indispensables à la performance. Quatre journées plus tard, le coach bergeracois peut être content des avancées de son groupe, qui a enchaîné deux nuls de plus et deux victoires. Celle de ce weekend contre Guéret permet de se resituer en haut de tableau de R1.

lundi 3 décembre 2018

La prise de tête de Gardonne

La situation est compliquée à analyser pour Gardonne en N2, avec des contenus de matches chaque semaine plus satisfaisants, mais du surplace au classement.

Dans une salle comble pour ce beau match à Marmande,
Djedje et les gardonnais ont lutté jusqu'au bout. En vain.
© Yannick Monsec.
C'est avec une nouvelle défaite que les gardonnais sont revenus de leur court déplacement à Marmande ce weekend. Dans un match haletant de bout en bout, avec un beau niveau de basket pratiqué des deux côtés, la balance aura penché en faveur des locaux dans la dernière ligne droite. Une fois encore, la rencontre aura en tout cas été très serrée entre deux clubs très proches au classement comme dans leurs affrontements directs depuis trois ans en N2.