mardi 4 juin 2019

Ouvrir une nouvelle page

En survolant leurs deux tours de barrages, les bergeracoises ont obtenu leur ticket pour la D2. Historique pour le football féminin périgordin.

Entrée en jeu en deuxième période, Melissa Saudubois
a libéré son équipe en fin de rencontre.
© Archives Sylvain Desgroppes.
Dimanche soir, après son match nul à Lorient, Bergerac est passé dans une nouvelle ère. Le football féminin périgordin ouvre une période historique avec cette montée en D2, acquise avec beaucoup de maîtrise au match retour. Sur le terrain synthétique lorientais, jamais les bergeracoises n'auront eu réellement peur, malgré quelques passages difficiles dans le match. Il faut maintenant envisager la suite, qui s'annonce passionnante et très prenante.

samedi 1 juin 2019

Proches du bonheur

Les bergeracoises sont à un match de la montée en D2. Leur destin est entre leurs mains au moment de se rendre à Lorient pour jouer la qualification.

Les bergeracoises, ici Samantha Camus, ne peuvent pas
se contenter de gérer leur avantage du match aller.
© Claude Chastenet.
Trois matches de barrage, trois victoires. Une qualification autoritaire contre Vesoul (victoires 1-0 à l'aller, et 1-2 au retour), un succès tout aussi net au match aller contre Lorient le weekend dernier. Les bergeracoises tracent leur chemin vers la D2, qui se rapproche à grands pas. Il ne reste qu'un match à gérer, le retour chez les bretonnes, avec un avantage non-négligeable. Le moment serait mal venu pour gâcher une si belle aventure.

vendredi 31 mai 2019

Bergerac s'est fait peur

Manquant d'efficacité et butant sur un solide bloc antonnais, Bergerac a attendu les arrêts de jeu pour finalement faire la différence.

Les bergeracois sont allés cherchés au bout d'eux-mêmes
pour remporter cette coupe de Dordogne devant Antonne.
© Sylvain Desgroppes.
En clôture de la journée de finales à Rouffignac, l'opposition entre deux équipes de ligue en coupe de Dordogne a offert un beau spectacle. Entre une équipe d'Antonne (R2) bien décidée à bousculer la hiérarchie et une réserve bergeracoise souhaitant affirmer son jeu et sa supériorité, mais aussi prendre sa revanche après une finale perdue l'an dernier contre Montpon, le suspense aura duré jusqu'aux arrêts de jeu, avant que le BPFC ne finisse par s'imposer logiquement.

Tocane plus solide

Plus constant sur l'ensemble du match et plus équilibré tactiquement, Tocane est passé par la séance des tirs au but pour disposer de Corgnac.

Ugo Debat, le portier tocanais, a été impérial
sur la séance de tirs au but.
© Sylvain Desgroppes.
Les pronostics annonçaient une finale serrée entre Corgnac et Tocane, respectivement premier et deuxième de la poule A de D3. Comme cela s'était déroulé dans les deux confrontations en championnat (0-0 à Tocane, 1-0 pour Corgnac au retour à domicile). Et cela se sera encore vérifié dans cette finale de Challenge Séripub24.fr, qui s'est terminée aux tirs au but. Même si la victoire est globalement méritée pour les tocanais.

Le suspense pour Sarlat

Dans une finale bien plus équilibrée que l'on ne pouvait l'imaginer, Sarlat a fini par faire la différence, à l'usure, en deuxième période.

Les sarladaises ont mis du temps avant de remporter
cette finale du challenge dont elles étaient favorites.
© Sylvain Desgroppes.
D'un côté, Sarlat/Salignac, un club expérimenté, champion de l'interdistrict 24/47 cette saison en terminant invaincu. De l'autre, Limens JSA, une équipe créée l'été dernier mais en compétition depuis cet hiver seulement, et championne de D2. Il devait y avoir un favori clair dans cette finale du challenge féminin à 8, mais la différence aura mis du temps à se voir, le stress et la fatigue de la saison venant peut-être inhiber les joueuses.

La hiérarchie respectée

Après une première période intense mais fermée, Prigonrieux a su se montrer efficace pour faire la différence sur le deuxième acte et s'imposer.

Dubois a ouvert le score et délivré son équipe
en reprenant de la tête un coup-franc de Volte.
© Sylvain Desgroppes.
La coupe du district ouvrait comme de tradition la journée des finales de coupe seniors, avec une opposition attendue entre les réserves de Mussidan et de Prigonrieux. Mais entre une équipe de milieu de tableau de D2 et une habituée aux joutes de la D1 où elle s'apprête à terminer sa saison en haut de classement, la différence se sera progressivement faite. Prigonrieux reprend ainsi un trophée gagné en 2017 et que Mussidan avait remporté aux dépens de Boulazac en 2018.

jeudi 30 mai 2019

Prime à la jeunesse

À Antonne comme chez la réserve de Bergerac, c'est avec des effectifs rajeunis que l'on va se présenter pour cette finale de coupe de Dordogne.

La finale est l'occasion pour les antonnais de retrouver le sourire,
eux qui descendent de R2 à R3 après une saison difficile.
© Droits réservés.
Conclusion d'une journée de finales de coupes que l'on espère spectaculaire à Rouffignac, la coupe de Dordogne est le plus souvent la propriété des clubs de ligue du département. Lors des quatre dernières éditions, ils ne sont même que deux à s'être partagé les trophées : Montpon, vainqueur en 2015 et 2018 (et finaliste en 2016), et Trélissac B (vainqueur en 2016 et 2017). Cette année, il y aura donc au moins une nouveauté.

Un air de déjà-vu

Les deux finalistes étaient dans la même poule en championnat cette saison. Ils en ont pris les deux premières places, synonymes d'accession en D2.

Dauphin de Corgnac en championnat, Tocane
espère renverser la hiérarchie sur cette finale.
© Droits réservés.
Le hasard des tirages au sort et des parcours en coupe peut réserver des surprises. C'est le cas pour cette finale de Challenge Séripub24.fr, qui oppose l'entente Corgnac/Saint Jean de Côle/Sarrazac à Tocane, soit le premier et le deuxième de la poule A de D3, qui monteront ensemble à l'étage supérieur. Deux clubs qui ont éliminé en demi-finale les deux équipes de Vergt, mais qui n'ont pas pour autant eu la même trajectoire dans la saison.

Un favori sur le papier

Invaincu et champion de l'interdistrict 24/47, Sarlat se pose comme le favori de la finale face à Limens JSA. Mais la coupe reste la coupe...

Championnes de l'interdistrict 24/47, les sarladaises
sont favorites devant une équipe de Limens JSA sans complexe.
© Droits réservés.
Avec vingt et une équipes sur la ligne de départ, ce challenge féminin à 8, édition 2018-2019, a montré l'essor du football féminin départemental. Originalité de ces dernières années, jamais une équipe n'est parvenue à se hisser deux fois en finale. Après le Périgord Vert, vainqueur de Vergt, après Trélissac B, triomphant devant Coursac, et après le succès de Montpon sur Château-l'Évêque, la finale verra cette année s'affronter Sarlat et Limens JSA.

Lutte en haute altitude

Ce sont tout simplement les deux derniers vainqueurs de la coupe du district qui se retrouvent cette année dans une finale où tout est possible.

Prigonrieux B, ici lors de sa demi-finale, veut reprendre
à Mussidan B cette coupe gagnée en 2017.
© Droits réservés.
D'un côté, Mussidan B, vainqueur sortant de la coupe du district (sur tapis vert contre Boulazac B), et léger outsider avec son statut d'équipe de D2. De l'autre, Prigonrieux B, qui évolue en D1, et qui avait remporté en 2017 une finale restée dans les mémoires, après une longue séance de tirs au but contre... Prigonrieux C. Entre les deux derniers vainqueurs de la compétition, le duel s'annonce serré et incertain quant au scénario de match.